Le XVIII°

La chocolatière permet encore aujourd’hui de déguster un chocolat chaud mousseux et onctueux.

1778

 Manufacture du Comte d’Artois – Limoges
Chocolatière

 

 

 

1995

 Ancienne manufacture Royale
Décor Louis XV Chocolatière

 

 

 

 

En 1771, les frères Grellet, Massie et Fournerat fabriquent les premières porcelaines de Limoges. Mise sous protection du Comte d’Artois, puis vendue au Roi en 1784, la fabrique prendra le nom de Manufacture Royale. Rare décor de Lambrequins d’un service mêlant nouvelles et anciennes formes.
Lambrequins : Motifs d’ornementation à l’imitation des coupures d’étoffe.
À noter : aujourd’hui seulement deux manufactures produisent des chocolatières à Limoges, l’Ancienne Manufacture Royale et La Seynie.


L’Empire aux décors riches et somptueux, travailler dans les moindres détails

1842

 Manufacture Denuelle
Fabrique de La Seynie à Saint-Yrieix

 

 

 

2002

 Ancienne manufacture Royale
Service des pêches

 

 

 

 

Pendant plus d’un demi siècle, la fabrique de la Seynie peu rentable fut exploitée par des ateliers de décorateurs Parisiens célèbres : Honoré, Degoty, Denuelle… Le blanc étant fabriqué à St Yrieix, le décor était exécuté dans les ateliers parisiens.
Porcelaine de Paris : Porcelaine de pâte dure en général décorée à Paris bien que n’y étant pas toujours fabriquée.
À noter : La réédition actuelle en série de six assiettes différentes sont les reproductions des seuls exemplaires fabriqués par Sèvres en 1840, conservés dans les musées nationaux


Des petits semis de feuilles, de tiges et de fleurs délicatement déposés

1784

 Manufacture du Comte d’Artois
Écuelle, décor « à la brindille »

 

 

 

2008

 Edition Lachaniette
Coquille, décor « à la brindille »

 

 

 

 

Sèvres conseilla fortement à Limoges de produire ce type de décor dans le goût du vieux tournai. Limoges y apporta peu d’intérêt, rares sont les pièces connues. Décor fait main, en bleu de four,rapidement exécutable.
Semis à la brindille : Alternance de tiges et de feuillages en bleu à la façon du vieux tournai comme jeté dans le bassin de l’assiette.
À noter : Sur l’écuelle ancienne un morceau de pâte s’est détaché du bord pour se fixer dans le bassin pour être malgré tout masqué par le décors


Réédition à l’identique de pièces exceptionnelles

1775

 Manufacture de la Seynie St Yrieix
Pot à lait

 

 

 

2000

 Ancienne Manufacture Royale
Laiterie de Rambouillet, jatte

 

 

 

 

En 1789, Baignol quitte la manufacture Royale pour s’installer à son compte dans la manufacture de la Seynie à Saint Yrieix la perche (lieu de découverte du kaolin). Décor de « bouquets détachés » dit « au naturel » de fleurs fraichement cueillies, le plus souvent cerné d’une dent de loup.
Dent de loup : motif décoratif fait d’une bande de demi-cercles festonnés dans leurs parties inférieures.
À noter : Édité avec la collaboration de la R.M.N. (Réunion des Musées Nationaux), l’Ancienne Manufacture Royale exécute ces pièces à l’identique des modèles conservés dans nos musées.

Autres themes en rapport avec Les styles