Relief

A chaque décor son pinceau

1998

 Manufacture William Guérin
Relief or poudré

 

 

1980

 Haviland & Parlon, Raynaud
Flamme d’or, Sheherazade

 

 

 

André Larthe, décorateur spécialisé dans les reliefs pâte d’or et perles d’émail, était très courtisé pour son savoir-faire. Haviland, GDA, Tharaud, mais surtout Charles Ahrendfeldt, ont fait successivement appel à son talent. Pose au pinceau d’une pâte d’or épaisse en suivant le trait du poncif.
Poncif : décor copié sur un papier calque, les traces sont ensuite perforées au piquoir. Positionné sur la pièce, le dessin est transféré en frottant le papier au fusain.
À noter : Les reliefs pâte d’or étaient souvent poudré à l’or pur pour en accentuer l’éclat. L’épaisseur du relief permettait, par cloisonnement, de maintenir les perles d’émail à la cuisson.

 


La taille douce un relief délicat et précis

1890

 Manufacture Haviland
Relief taille douce aux 3 ors

 

 

 

1995

 Manufacture Bernardaud
Charles X, Fontainebleau

 

 

 

Dans les années 1950 André Lachaniette était Décorateur, boulevard Georges Perrin, à coté de l’atelier Dumas, spécialiste des décors en relief or. André Lachaniette céda son atelier à l’entreprise Jammet-Seignolles. Le relief en taille douce était souvent rehaussé en pâte d’or.
Taille douce : Impression d’un décor relief par transfert d’une plaque de cuivre gravée.
À noter : Abandonnée dans les années 1980, cette technique est reprise aujourd’hui par les grandes marques Bernardaud et Haviland.


Des transmissions d’entreprises liées aux compétences et aux capacités d’un métier exigeant une maîtrise technique sans failles

1880

 Manufacture Delinières
Relief pâte or poudré

 

 

 

1998

 Manufacture Bernardaud
Jardin Impérial

 

 

 

En 1863, Pierre Guéry aidé de son beau frère Remy Delinières construit au lieu dit la « taupinière » (rue Albert Thomas), une usine où travaille un ouvrier talentueux Léonard Bernardaud, site actuel de la célèbre manufacture. Relief au blanc fixe poudré à l’or fin. Réalisé soit à main levé soit putoisé à l’aide d’un cache en étain épousant la forme de la pièce.
Blanc fixe : Pâte blanche riche en étain ou en émail stannifère opaque ne se dénaturant pas à la cuisson.
À noter : L’ancienne manufacture Royale utilise jusque dans les années 1980 cette technique de relief posé à l’aide d’un cache en étain.

 


Des manufactures fragiles, à durée de vie souvent courte.

1895

 Manufacture Boisbertrand Theillaut et Dorat

 

 

 

1956

 Manufacture Haviland
Imperator

 

 

 

Le modèle Imperator toujours diffusé aujourd’hui ayant été créé en 1956 pour le roi Ibn Séoud d’Arabie Saoudite. Rinceaux en pâte d’or soulignant les reliefs de la matière
Rinceaux : Décoration ornementale en forme d’arabesque
À noter : La régularité et la précision répétitive de la pose au pinceau de l’or relief, sans doute grace à l’emploi d’un poncif.

Autres themes en rapport avec L'or