Luxe

Un blanc sublimé par l’or, un or sublimé par le blanc

1970

 Manufacture Théodore Haviland
Créations Mayodon

 

 

1993

 Manufacture Bernardaud Ithaque or
Création Olivier Gagnière

 

 

 

Grand céramiste français Jean Mayodon (1893-1967) fut directeur artistique de la manufacture de Sèvres en 1941 et 1942. Dessin tiré en chromolithographie d’après le dessin de l’artiste.
Chromolithographie : gravure sur pierre permettant le transfert du décor sur papier.
À noter : Une grande surface d’aplat en or mat est obligatoirement exposé, à l’usage, aux rayures diverses.


La porcelaine restitue au métal tout son éclat

1925

 Manufacture Théodore Haviland forme Epi
Création Jean Dufy – décor Léonce Ribière

 

 

1998

 Manufacture Coquet Hémisphère or

 

 

 

 

L’actuel propriétaire de la manufacture J. L. Coquet, le céramiste Lepage, est aussi le créateur avec le céramiste Cheyrou de la marque Jaune de Chrome. Le montage d’une fournée d’assiettes se fait dans des gazettes séparant et protégeant chaque pièce à la cuisson.
Gazette : Boîte en terre réfractaire, permettant l’enfournement et la cuisson, protégeant les pièces du feu, des fumées et des vapeurs.
À noter : L’or brillant garde tout son éclat à la sortie du four, simple lustre à l’aspect clinquant, il est peu titré en métal. L’or mat, fortement titré, a besoin d’un brunissage à la sortie du four.


L’or et l’ivoire, une alliance délicate et harmonieuse

1950

 Manufacture des frères Vignaud
Forme ming

 

 

 

2005

 Manufacture Bernardaud
Tasse moka Carthago par O. Gagnère

 

 

 

Créée en 1911, la fabrique du Chinchauvaud ferme ses portes en 1970 pour devenir un dépôt de stockage de l’entreprise Bernardaud, qui exploitera de nombreux décors qui sous sa marque deviendront de grands succès commerciaux (Florence et Sparte). Le décorateur garnit au pinceau les anses des pièces de formes.
Or brillant : Dorure faiblement titrée en métal (2% à 3%).
Or mat : Dorure fortement titrée en métal (20% à 30%).
À noter : Harmonie parfaite de la tasse Ming, alliant finesse de la matière, douceur de l’émail ivoire et richesse de l’or mat.


Richesse et simplicité, l’alliance de l’or et du blanc

1835

 Manufacture Latrille, Abbaye de Solignac Soupière individuelle sur plateau

 

 

2003

 Atelier Créations – Feeling’s Coquet
Bol Figognon

 

 

 

A l’étroit dans ses locaux de Limoges, Pierre Olivier Meyze obtient l’autorisation d’installer sa fabrication dans les vastes bâtiments de l’abbaye de Solignac. Le métal broyé est additionné d’un fondant facilitant la pose au pinceau.
Fondant : matière vitrifiable que l’on ajoute aux oxydes métalliques pour faciliter la pose.
À noter : Sylvie Coquet quitte la manufacture familiale en 2000 pour installer son atelier en pleine campagne Limousine à Linards.

Autres themes en rapport avec L'or