Couleur grand feu

Camille Tharaud, le symbole du grand feu à Limoges

1924

 Manufacture Camille Tharaud
Pot Werther – forme d’Henri Rappin

 

 

 

 

1998

 Atelier Jaune de Chrome
Email grand feu tortue

 

 

 

 

 

Malgré un talent reconnu, la manufacture de Camille Tharaud fut plusieurs fois proche de la faillite. Aujourd’hui ses pièces uniques sont particulièrement courtisées par les collectionneurs et les familles limousines sont fières de posséder un « Tharaud ». Les colorants minéraux placés dans un flux transparent d’émail donnent un ton profond ou chaque particule colorée reste visible.
Jaune de chrome : Le jaune couleur difficile à stabiliser en céramique fut mise au point en 1820 par Brogniard à Sèvres.
À noter : Le chrome dosé était employé pour modifier les teintes. L’influence japonisante de cette pièce unique de Tharaud, fond fortement métallisé, représentation symbolique du Mont Fuji.


Le contraste d’une couleur profonde pénétrant un blanc immaculé

1969

 Manufacture Raynaud
essais Michel Morichon

 

 

 

2005

 Manufacture J. L. Coquet Service fer forgé

 

 

 

 

 

Artiste céramiste Michel Morichon s’acharna dans les années 1960-1970 à sortir Limoges des sentiers battus. Ses essais chez Raynaud aboutirent à une commande pour l’ambassade du Brésil et chez Lafarge à l’édition d’un service à poisson très original. Simplicité du décor en couleur de grand feu avec de légères et subtiles nuances d’or au trait nécessitant deux cuissons.
Perles : décoration de points se succédant comme un collier sur le bord de l’assiette.
À noter : La diffusion sous l’émail des perles de grand feu sont différentes suivant l’épaisseur d’application.


Couleur sur émail en cuisson de grand feu

1880

 Manufacture Tressemanes & Vogt
Vase agate china Edouard Peyrusson

 

 

 

2004

 Jaune de Chrome Ecaille

 

 

 

 

 

Edouard Peyrusson, céramiste né à Limoges, débuta comme apothicaire. Il consacra ses recherches à l’application de couleurs de grand feu sur émail. Le jaune-beige était obtenu à partir d’un mélange de chrome et d’acide chlorhydrique, parfois même d’uranium.
Couleur grand feu : Cuisson à même température que la matière, la couleur entre en fusion avec l’émail. L’application sur émail permet une cuisson plus rapide et moins aléatoire.
À noter : Le vase est estampillé Agath China, il prend un effet et un aspect translucide, profond comme la pierre du même nom.


Une glaçure sous émail aux couleurs translucides

1930

 Artisan décorateur Georges Papault

 

 

 

 

2007

 Jean-Charles Prolongeau coupe

 

 

 

 

 

Georges Papault professeur de modelage, décorateur et sculpteur à l’ENAD de Limoges, collabora de 1926 à 1928 avec Camille Tharaud. La température de cuisson du décor à 1400° réduit considérablement la palette de couleur.
ENAD : Ecole Nationale d’Art Décoratifs de Limoges-Aubusson, aujourd’hui ENSA.
À noter : Jean Charles Prolongeau, professeur de céramique à l’ENSA, est le fils de Jean Pierre Prolongeau, grand céramiste et directeur en son temps de cette même école et élève du célèbre Buthaud.

Autres themes en rapport avec Le feu