Le quotidien

Limoges, souvenirs d’enfance

1970

Manufacture Haviland
Pièce de jeu d’échec – J.J. Prolongeau

 

 

2006

Manufacture Bernardaud
Figurines

 

 

 

A partir de 1971 le céramiste J. J. Prolongeau créa chaque année chez Haviland pour les américains un sujet de Noël différent. Compte tenu des volumes à produire, les sujets de noël étaient entièrement émaillés mécaniquement, trempés dans un bain d’émail, puis cuits en suspension à l’envers.
Support de cuisson : Support réfractaire soutenant la pièce émaillée pour qu’elle n’adhère pas aux plaques d’enfournement.
À noter : Émaillées de chaque coté ces pièces ne pouvaient cuire qu’en suspension sans supports de cuissons


Une transparence pour transmettre une lumière douce

1919

Manufacture Jean Boyer
Veilleuse

 

 

2000

Manufacture Raynaud
Lampe oursin

 

 

 

Jean Boyer fut en 1919 à l’origine d’une longue dynastie de porcelainier, avec son fils Georges, son petit fils Gérard puis son arrière petit fils Eric Boyer, il acheta en 1988 l’usine Haviland pour l’industriel Decoster. Non émaillage des reliefs pour une meilleur translucidité des parois.
Tout venant : production quantitative livrée sans tri préalable.
À noter : La manufacture Boyer et Dominique Decoster en achetant le nom Haviland, supprima la marque Boyer beaucoup moins reconnu sur le marché mondial


Limoges aux senteurs subtiles et envoutantes

1926

Manufacture Camille Tharaud
Le Pierrot – Lampe Berger

 

 

2000

Manufacture Raynaud
Lampe oursin

 

 

 

Les Lampes Berger ont très souvent fait appel à la créativité de Limoges. Cuite à 1400° la porcelaine de Limoges résiste à la chaleur.
CNEPL : Comité National d’Expansion de la Porcelaine de Limoges (vice-président : Thierry Lachaniette)
À noter : Biennale de la porcelaine de Limoges organisée par le CNEPL à l’Hôtel de Ville, avec l’aide de la Ville de Limoges et de l’État.


La porcelaine de Limoges rythme notre vie

1930

Manufacture Porcelaine Limousine
Canard Gédéon, B. Rabier

 

 

2005

Manufacture Raynaud
R. Hyppolite

 

 

 

Le célèbre illustrateur Benjamin Rabier créa aussi une salière en 1930 pour la société de sel de mer La Baleine. Le décor « Gédéon » est enluminé.
Enluminage : les traits des motifs posés en chromolithographie sont remplis au pinceau en couleur.
À noter : à la main ou en chromolithographie, la couleur au nuances irrégulières donne une touche enfantine.

Autres themes en rapport avec L'artisanat